Poivre

Poivre Timut, poivre du Népal

Le poivre Timut, voila un poivre très étonnant.
Il est récolté sur un arbuste épineux le Xanthoxylum armatum. Le fruit se présente sous forme de petites graines noires entourées dans une péricarpe de couleur brune. On ne consomme que le péricarpe. Il développe des arômes de pamplemousse rose et d’agrumes Ce faux poivre pousse principalement dans les hauts plateau du Népal.

prix-poivre-timut

 

Avec quoi cuisiner le poivre Timut ?
Sa saveur d’agrume accompagne merveilleusement les poissons. On l’utilise pour aromatiser un bouillon ou concasser sur un filet de poisson que l’on réservera une nuit au réfrigérateur dans un film transparent. Il a sa place également sur des crudités comme des carottes rappées ou du fenouil frais. De même, je l’ai dégusté chez un chocolatier qui avait fait une infusion de ce poivre, puis l’avait associé à sa ganache. Un sorbet est un régal. Voici 6 idées recettes autour de cette baie

couteaux-timut

Prix du poivre Timut, compter autour de 5 € les 25 gr. C’est une baie très sèche qui se concasse très bien. Conservez-la dans un pot en verre pour préserver tous ses parfums.

Vous pouvez retrouver celui que j’utilise ici: Poivre de Timut

le poivre Timut, un faux poivre?

Le poivre est issus d’une liane: le Pipper Nigrum. c’est le traditionnel poivre noir , blanc ou rouge que l’on a l’habitude de consommer. La valeur très élevée du poivre il y a quelques siècles a eu pour effet de donner à des baies le nom de poivre, vous devinez pourquoi. Il suffisait alors que l’épice soit piquante et sous forme de petites billes pour prendre le nom de poivre. Nous avons vu alors apparaitre le poivre maniguette d’Afrique, le poivre seschuan de Chine, le poivre rose de Madagascar qui sont les baies roses du mélange 5 baies et notre fameux poivre Timut du Népal. C’est souvent le fruit d’un arbuste. Cela ne retire rien à l’attrait qu’il peut avoir.

Poivre

A la recherche d’un des premiers poivres du monde

Une semaine que je viens de quitter Calicut et son port  pour m’enfoncer dans les terres du Kérala. La recherche de ce fameux poivre ramené par Vasco de Gama il y a 5 siècles (voir article précédent ici ).

je suis à plus de 100 kilomètres des côtes dans la région du Kérala. Un contact m’a proposé de visiter son exploitation. Je me dirige vers cette ferme.

Mon contact dirige un ONG qui se donne pour but de promouvoir les différentes cultures auprès des petits producteurs de la région: noix de coco, cardamome, café, et poivre. IL me propose de visiter de rencontrer des producteurs de poivres. Les visites sont très conviviales, les fermiers sont fiers de leur production, nous offrent si c’est le matin riz au curry, œuf et thé très sucré. L’ONG a un contrat avec ses agriculteurs qui interdit les produits chimiques (Organique) et en échange garantit un prix au dessus du marché. (Fairtrade).

kerala-poivre

Le poivre est conservé à l’intérieur des maisons, le salon embaume le poivre, j’ai vraiment de la chance de faire ce métier.

En discutant avec les agriculteurs à propos des variétés anciennes,certains en produisent  un peu dans leur parcelle. Comme ils n’utilisent pas de traitement, le moyen de lutter contre les maladies est la diversité, pour cela chaque cultivateur reçoit différentes variétés de Piper Nigrum si une maladie arrive sur l’exploitation tous les poivriers ne réagissent pas de la même manière. Au final cela limite les risques de tout perdre sur une seule variété. Le rendement de cette très ancienne variété est très faible : quelques grains par grappe au lieu de 20 à 30 sur les grappes actuelles.

Après 8000 km on me propose de découvrir ce fameux poivre, une richesse d’arômes incroyable, une explosion de parfum en bouche, je tiens ce fameux poivre que je cherchait.On est si loin du poivre en poudre qui vous pique le nez, le poivre est vraiment une épice, j’ imagine les premiers explorateurs qui ont découvert ce poivres, la réaction des consommateurs en Europe. L’engouement que cela a suscité.

visite exploitation de poivre du Kérala

De retour à l’exploitation nous voyons ensemble le calibrage et le tri que je souhaite pour ce poivre. Tout se fait à la main, on dépose le poivre sur une grille et l’ on récupère les gros grain, puis on retires les petites branches et grains cassés.

poivre kérala calibrage et nettoyage

Grâce à l’ensemble des petits agriculteurs et à vous ce poivre revient en France j’ai pu en avoir pour vous le proposer cette année.

Poivre

Le poivre « Vasco de Gama »

Retour de mon voyage au Kérala

Bonjour à tous, me voici de retour après un périple de 15000 km pour aller retrouver un poivre dans cette région au sud de l’Inde, celle du Kérala.

Cette province est une des premières à avoir cultivé le poivre. Elle s’étend sur 120 km le long de la pointe de l’Inde sur une largeur de 30 à 50 km.

Le Kérala a depuis toujours été une référence tant pour la qualité que par la variété de poivre qui pousse sur son sol.

L’idée de retrouver le premier poivre des Indes rapporté par Vasco de Gama me trottait depuis longtemps dans la tête. Existait il encore ? oû le trouver ?

Je n’avais que peu d’information sinon qu’il existait encore des variétés anciennes cultivées ici et là. J’avais une adresse en poche, un village perdu dans le Kérala. Un billet en poche Paris/Calicut le port où accosta Vasco de Gama en 1498. La chaleur à l’aéroport est étouffante, humide, vivement que je quite la ville pour m’enfoncer dans la campgne et les montagnes du Kérala.

Lire la suite
Source : A la recherche du poivre de Vasco de Gama