Découvrir

Poivre de Kampot, comment se cultive t’il ?

Poivre de Kampot:La plantation (1/3)

plantation poivriere kampotC’ est l’épice la plus consommée dans le monde mais comment est il cultivé?

C’est au Cambodge, plus précisément dans la province de Kampot que j’ai eu la chance de rencontrer M Deng, cultivateur de poivriers. Il m’a invité à découvrir son métier . Je vous invite à mon tour à le suivre dans sa plantation sous le soleil du Cambodge.

Son mode de culture est traditionnelle, d’autres utilisent engrais et machine pour une rendement plus élevée, on retrouve ces récoltes essentiellement dans le poivre gris en poudre.

 Les premières années

Tout d’abord il faut préparer la terre, souvent un carré de 50*50 mètres. On fixe ensuite des tuteurs en bois ou en ciment de 2 mètres de haut et espacés d’un mètre entre eux. Les poivrier est une liane qui va s’accrocher au tuteur. 

On plante les jeunes lianes au pied de leur futur support avec un apport d’engrais naturel et on arrose copieusement chaque jour.
La période de démarrage demande beaucoup d’attention. Il faut apporter de l’eau quotidiennement et éviter que le soleil ne dessèche la plante.

piedL’ensemble de la parcelle est entourée sur les cotés et parfois sur le dessus par des feuilles de bananiers et des bambous.

Cela protège du soleil les jeunes plants et évite une trop rapide évaporation. L’arrosage se fait manuellement. Grâce aux forte de pluie d’été il suffit de creuser un trou pour qu’il se remplisse d’eau et face office de réserve.

Il faut avoir le sens de l’équilibre pour descendre et remonter avec deux seaux d’eau. L’échelle ici est un tronc de palmier où des marches ont été découpé

eau

 

 

Durant les 2 à 3 premières années on ne fait pas de récolte, on coupe les fleurs pour éviter que le poivrier se « fatigue » à faire des graines et ainsi favoriser sa pousse.

Au bout de trois ans la liane a recouvert son tuteur sur une hauteur de 2 mètre. On procède alors à la première récolte.

 

Prochaine article : La récolte

 

 

 

Vous pourriez également aimer

1 Commentaire

  • Répondre
    Quentin
    20 avril 2015 à 10 h 34 min

    Je cultive pour mon plaisir du poivre à la Réunion.

  • Laisser un commentaires

    Envie de mieux connaitre

    le poivre ?

    Guide gratuit offert

     

     

    Entrez votre email et recevez

    Le Guide des poivres

    gratuitement

    Votre guide des poivres vient de vous êtres envoyé par email,

    bonne lecture